Avec Rabat, le président Mohamed Ould Ghazouani change d’interlocuteurs

Le président Mohamed Ould Ghazounai prend le contre-pied de son prédécesseur sur pratiquement tous les dossiers, aussi bien en interne qu’à l’international. Avec le Maroc, après des relations « tièdes » sous la présidence d’Ould Abdelaziz, le temps est aujourd’hui au réchauffement. Selon des sources bien informées à Nouakchott, la présidence de la république aurait donné des directives pour que les relations entre la Mauritanie et le Maroc soient l’une des priorités de la diplomatie mauritanienne. Dans ce sens, Ould Ghazouani aurait décidé de changer d’interlocuteurs au royaume chérifien. Ainsi, sur les dossiers de sécurité, les Mauritaniens préfèrent désormais parler à l’Inspecteur général des FAR, le général de corps d’armée Abdelfattah Louarak. Il y a quelques jours, c’est le chef d’état-major de l’armée mauritanienne, le général Mohamed Cheikh Ould Lemine, qui s’était rendu à Rabat pour des pourparlers avec les hauts gradés chérifiens.

Une autre visite n’est pas passée inaperçue. C’est celle du directeur général de la sécurité nationale, le général Mohamed Ould Makt, qui accompagnée d’une forte délégation de responsables sécuritaires, a été reçu en grandes pompes par son homologue marocain Abdellatif Hammouchi. La lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée ainsi que la formation ont été passé en revue par les deux responsables. « Une nouvelle page est en train de s’ouvrir entre Nouakchott et Rabat. Une certaine complicité semble s’installer entre les deux pays », souligne un ancien ministre mauritanien qui reste proche du président Ould Ghazouani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *