Quand le conseiller royal Omar Azzimane prend les membres du Conseil supérieur de l’éducation en grippe

Mais quelle mouche a donc piqué le très flegmatique Omar Azzimane pour qu’il s’emporte contre les très vénérables membres du Conseil supérieur de l’éducation et de la formation ? « En général, Omar Azzimane ne dit jamais un mot plus haut que l’autre », affirme un ancien ministre qui l’a beaucoup côtoyé lorsqu’il présidait aux destinées de l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH), puis au ministère marocain de la Justice. Pourtant, lors de l’ouverture de la 13ème session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, le président du Conseil n’a pas été tendre, ni avec l’organisme qu’il dirige, ni avec ses membres.
Lors de son allocution, il a pointé du doigt le manque d’implication des membres du conseil et un certain relâchement de leur part. Il a ainsi demandé à tout le monde de bien vouloir se ressaisir et profité de l’occasion de l’adoption d’un nouveau statut pour repartir sur de bonnes bases. Le Conseil voit l’arrivée de quatre nouveaux membres dont Nada Biyaz Benomar, directrice de l’ISCAE. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *