Election présidentielle de 2019 : la candidature de Rebrab, le scénario qui fait peur à Alger 

Le compte à rebours a commencé pour l’élection présidentielle de 2019 en Algérie. Mais un scénario inquiète à Alger. Il s’agit de l’éventuelle candidature d’Issad Rebrab, l’homme le plus riche du pays et de l’ensemble du Maghreb. Le patron du groupe Cevital, avec une fortune estimée à près de 4 milliards de dollars, est le seul poids lourd qui pourrait semer le trouble dans les calculs du clan d’Abdelaziz Bouteflika.

Le milliardaire est en conflit ouvert depuis 2015 avec de nombreux acteurs influents du clan présidentiel. Sa guerre froide avec les frères Kouninef, une richissime famille qui veut se tailler une place dans le marché agroalimentaire dominé par Cevital, a énormément déstabilisé l’homme d’affaires très populaire en Kabylie et dans plusieurs autres régions d’Algérie. En 2016, Rebrab prend une dimension politique lorsqu’il s’oppose à l’Etat algérien qui avait annulé son projet de rachat du groupe El-Khabar, un fleuron des médias et porte-voix de l’opposition anti-Bouteflika.

Touché mais pas coulé. Depuis l’affaire El-Khabar KBC, la chaîne de télévision privée qu’il voulait transformer en grande concurrente d’Ennahar TV, chapelle politique du régime de Bouteflika, Rebrab est devenu acteur politique à son corps défendant. L’homme ne veut pourtant que protéger son empire CEVITAL bâti depuis les années 1990. Mais les autorités algériennes sont déterminées à en finir avec son monopole, et encouragent les Kouninef à lancer leur propre raffinerie d’huile pour enlever des parts de marchés à Cevital.

Conscient des dangers qu’un tel projet représente pour son groupe, Rebrab politise volontiers son affaire et crie partout son opposition au régime. Le palais d’El-Mouradia a tenté de le menacer directement. C’est notamment le cas de l’ancien patron du FLN, Amar Saadani, qui en mai 2016 lui lance: « si tu fais de la politique, tu perds ta fortune ! », lui a-t-il dit.

Rebrab se calme un tant soit peu mais accuse toujours des membres de l’entourage du Président Bouteflika de comploter contre ses entreprises. Ami du général Toufik, l’ancien patron du DRS, du général Nezzar, l’ancien artisan de l’arrêt du processus électoral de 1991, ou du général Touati, éminence grise des généraux algériens, Rebrab connait très bien le petit milieu de la politique algérienne. Pour riposter aux attaques du régime, il met en place un plan qui menace de faire sortir des milliers de personnes à Tizi-Ouzou et Béjaïa, où il est le premier employeur.

Aujourd’hui, plusieurs de ses proches lui conseillent officiellement de retirer les formulaires de candidature à l’élection présidentielle de 2019 pour exercer un intense pressing sur le régime algérien, dans le but de le contraindre de suspendre sa machine offensive contre l’empire Cevital. Une candidature de Rebrab risquerait de créer une situation politique inédite en Algérie  : un industriel populaire qui défie le régime. La popularité de l’homme d’affaires est une arme politique redoutable, et le Palais d’El-Mouradia en est conscient. C’est pour cette raison que la pression a baissé d’un cran autour des diverses entreprises de la famille Rebrab.

Ce dernier n’a pas encore dit son dernier mot aux amis, fidèles et collaborateurs, qui le prient de s’engager dans la course à la présidentielle de 2019. Retors et intelligent, il préfère faire peur que de se bagarrer. « Il veut juste qu’on le laisse travailler, mais s’il est obligé de recourir à la politique et à la rue pour se défendre, il le fera », avertit une source très proche du milliardaire algérien. Le message a bel et bien été reçu à El-Mouradia. Et sa réponse se fera connaître dans les jours à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. louneskassouri 22:19 - mai 10, 2018

    Un homme presidentiable,efficace ,redonner espoir á la jeunesse Algérienne ,nous lui souhaitons bonne réussite .

    1. Arezki 22:41 - mai 11, 2018

      Il y’a autant de projet qui devront etre installer en algerie par cevital.
      Mais pour concrétiser ces megas projet .la sociétécivileappel le ptron du groupe cevital à la candidature présidentielle .
      Nos ancêtres disent : pour combattre ennemi il te faut 10 balles . 09 balles pour les traitres et 01 balle pour ton ennemi .

    2. max 06:47 - juin 21, 2018

      courage nous sommes la derrière vous Mr

    3. sadi 22:15 - juillet 27, 2018

      C’est mon rêve, réalise-le monsieur !

  2. saidams 22:54 - mai 10, 2018

    Pour quoi pas c est un algérien il a notre soutien vas y rabrab c est bon

  3. Merzouk 07:50 - mai 11, 2018

    C’est une chance pour le pays il a réussi la ou tout le monde à échoué il est issu d’un milieu révolutionnaire un frère chahid une maman détenue politique il est visionnaire et peut redresser la barre ( Algérie) il est très riche donc il ne volera pas il est très sociable il résiste à toutes mes embûches et tempêtes provoqués par l’oligarchie qui sème la gabegie dans le pays estimé par la classe ouvrière respecté par les étrangers et la liste est longue que dieu lui prête longue vie et l’épargne de ces vautours pour qui le pouvoir quitte à brader le pays

  4. AIT AOUDIA 10:38 - mai 11, 2018

    Bnjr, en tant que citoyen je demande a MR, rabrab de présenté au élections présidentielle 2019, le peuple veut le changement

    1. Dalaa 14:25 - mai 11, 2018

      Il as déjà volé depuis 1990 et en plus il as pris le monopole de plusieurs produits agro alimentaire avec la complicité de ses amis et associés et as mis à la faillite plusieurs industriels du même domaine
      C’est facile de devenir riches dans des conditions et avec l’ argent de l’état et du peuple
      Sans compter l’exclusivité de Houndai automobile pris de force par le même clan dans les années noires un cadeau que le président Jacques Chirac leurs à amener sur un plateau d’argent pour se faire financé son élection
      Qu’il commence à payer ses commerciaux qu’il a viré sans ménagement et sans leurs primes de ventes en les mettant à la rue
      S’il faut changer des voleurs pas des charognards le pays ne changera jamais

      1. Zarouri 12:23 - mai 12, 2018

        Dalaa fergha serait ton pseudo.
        Personne n’accuse les voleurs qui transfèrent leur fortune à l’etranfer ou qui achètent des résidences en Europe et au Maroc.
        Je n’ai jamais entendu un algérien sauf Mr Missoum Sbih l’ex député de Medea dire que Bouchouareb est fils de harki et un grand corrompu.
        Mr Rebrab même s’il a volé il fait travailler des milliers de personnes en Algérie.
        Les algériens lorsqu ‘on Leur montre la lune ils regardent le doigt.
        Sortez manifester contre said , Saidani, et beaucoup d’au.

      2. Sid Ali 20:22 - mai 12, 2018

        Et puisque c’est aussi facile de s’enrichir comme tu l’écris, qu’attends-tu donc, dude, pour t’enrichir toi aussi et te présenter éventuellement à l’élection présidentielle. A lire ta prose, nul doute que tu réussiras sur les deux plans haut la main et avec une facilité déconcertante !

  5. Kaouadji mourad 11:30 - mai 11, 2018

    C’est impressionnant

  6. Mennad 12:24 - mai 11, 2018

    Nous vous ferons votre campagne électorale, monsieur Rabbrab. Vous serai président incha allah

  7. Merzouk 16:00 - mai 11, 2018

    Bravo Mr rebrab! Cela va surement faire grincer les dents de ceux qui gravitent autour de la Mane pétrolière sous la bénédiction et la protection du roi ou empereurs ou carrément président à vie c’est devenu un leg ah je me frotte les mains de savoir que certains sans les commentaires auront des soucis à trouver sommeil Basta la mise à sac du pays

    1. Mohamed Salhi 16:22 - mai 11, 2018

      Momo de Strasbourg tu attends quoi monsieur rebrab nous avons besoin des hommes comme toi et Rachid nekkaz l union fait la force pour chasse ces criminels bonne chance

  8. Jack 19:03 - mai 11, 2018

    Aller y
    Mr Rebrab montrer leur ce que c la démocratie et la liberté d’Expression
    Tout c’est corrompu et voleur qui saigne le pays depuis 1999
    Qu’il partent vivres ailleurs ils ont assez de dollars
    Vive l’ Algerie sans corruption

  9. amirouche 01:53 - mai 12, 2018

    on demande rabreb president; on demende rebrab president……….. puis que tu emploie 20000 personnes pourquoi pas 40 millions

  10. MALEK 02:30 - mai 12, 2018

    Ils disent que le prophète « JÉSUS »de Nazareth ,est notre sauveur… ! , effectivement, mais MR  » ISSAD REBRAB » est notre prophète sauveur de L’ALGÉRIE en particulier!.

  11. Amazyd 08:15 - mai 12, 2018

    Mr Rebzab, vous etes la chance unique de notre cher pays. Ne laissez pas passer cette opportunoté. Le peuple sait que vous etes un patriote engagé envers le pays en y investissant l’essentiel de vos moyens. Vous reussirez a relever le pays et les algeriens vous aideront. La conjoncture vous est favorable. Soyez au rendez vous de l’hystoire ! Dans le cas contraire, le peuple vous en voudra et vous perdrez son estime et aussi votre empire.

  12. Noureddine 11:18 - mai 12, 2018

    Si vous êtes vraiment l’homme qui aime son pays, c’est simple présentez vous au présidentiel et nous serons derrière vous monsieur le président . Bonne chance.

  13. bemak 12:58 - mai 12, 2018

    Défendre les droits fondamentaux de la société civile et ses intérêts, instaurer une justice libre et « juste » c’est les critères dont doit avoir comme credo le postulant pour la présidence de la République, pas de marchandage dans le but de protéger ses intérêts personnels. Un homme responsable, honnête, fort et lucide c’est la personne qu’on cherche pour nous gouverner.

  14. Boubeker 20:18 - mai 12, 2018

    Monsieur REBRAB est tout à fait de Bouteflika IL apportera au peuple ce qu’i attend d’un président.Puisque le régime le menace c’est qu’il devient gênant donc un adversaire inquiétant pour le gouvernement Je dirai que c’est une bonne chose pour le peuple Algérien Je voterai REBRAR

  15. Djalal hamout 00:22 - mai 13, 2018

    Je suis avec vous monsieur le président

  16. M.A. DJAOUD 11:11 - mai 13, 2018

    Oui C’est bien beau un rêve même mais…attention Mr Rebrab ils sont capables de tout.

  17. brahma 17:07 - mai 25, 2018

    En un mot, Rebrab est plus utile a l’Algérie comme homme d’affaire si besoin de le renforcer financièrement même a l’international dans le domaine aéronautiques par exemple au les céréales.
    En politique, non…!,il n a pas une assise nationale, certe bien connu dans sa région, il a besoin de travailler beaucoup, mais compte tenu de son âge….il le sait

  18. Michel 13:04 - mai 28, 2018

    Croyez-vous sincèrement que Rebrab a une chance sur cent milliards de gagner face à Bouteflika ou un autre candidat quel qu’il soit. Ca prouve que vous ne pigez rien en politique. Je peux allez plus loin même si Rabrab se présente tout seul, candidat unique, il aura une chance sur 99 milliards de remporter les présidentielles

  19. Garah 03:58 - juillet 23, 2018

    Tout ce beau monde s est enrichi sur le dos des pauvres algériens.
    Rebrab kouninef et les autres sont tous pareils chacun d eux à bâti son empire. Un état dans l état.
    L Algérie à besoin d un jeune homme sain fils du peuplequi n à pas dilapidé l argent du contribuable pour mener à bon port le vaisseau Algérie
    Yezziw bla khorty
    On ne fuit pas el Ghoul pour tomber entre les mains de rass el Ghoul. Ce sont tous des prédateurs sinon comment ils ont amassé toutes ces fortunes.ils essaient de rafler ce qui reste de bon et puis bye bye…

    1. Avazine 16:57 - juillet 26, 2018

      Monsieur Rebrab à investi en Algérie il emploi des milliers d’algeriens donc il faut lui donner les pleins pouvoir pour redresser l’Algerie on a besoin de lui pas des autres qui transfert le sang du peuple en occident avec une vingtaine d’hommes comme monsieur rebrab on aura une Algerie mille fois meilleur