Exclusif. La Turquie et le Polisario suscitent des dissensions entre Tebboune et ses généraux

En Algérie, la forte présence turque et l’alliance que noue Abdelmadjid Tebboune depuis son arrivée au pouvoir avec la Turquie d’Erdogan est en train de susciter un malaise au sein même de l’establishment militaire algérien. Et pour cause, récemment, des représentants officiels du Polisario ont remis un rapport à leurs interlocuteurs militaires algériens dans lequel ils dénoncent la présence de plusieurs entreprises turques ayant consenti à des investissements importants à Laâyoune. La Turquie, sous la pression des autorités marocaines, a renforcé ses investissements et sa présence au Sahara Occidental, suscitant ainsi la colère du Polisario qui dénonce une complicité de la Turquie d’Erdogan avec le royaume chérifien. Or, les autorités turques veulent uniquement sauver leur accord de libre-échange avec le Maroc et préserver leurs intérêts commerciaux.

Après avoir alerté les militaires algériens, Tebboune a pris connaissance de ce problème et certains hauts gradés n’hésitent pas à faire part de leur colère à l’encontre de la Turquie qui fait les yeux doux à l’Algérie, tout en traitant avec le Maroc ! Les militaires algériens veulent que Tebboune fasse pression sur cet « allié » pour l’obliger à respecter les intérêts régionaux de l’Algérie au Maghreb.

Cependant, Abdelmadjid Tebboune ne veut pas froisser son meilleur allié, la Turquie. Il compte beaucoup sur les trucs pour pacifier la Libye et repousser l’ennemi de l’Algérie, le Maréchal Haftar. Tebboune essaie de ménager cette Turquie qui lui a promis des investissements et une assistance pour relancer la machine économique algérienne. Or, pour les généraux algériens, le Sahara Occidental est un « dogme » sur lequel il ne faut pas transiger. Cruel dilemme pour le Président algérien.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *