Exclusif Maroc/El Malki se présentera contre Radi au perchoir

Des sources proches du bureau politique de l’USFP ont confirmé à Maghreb-intelligence.com que Habib El Malki, membre du Bureau…

Politique du parti, devrait briguer la présidence de la Chambre des représentants. Jusque-là, aucun candidat officiel ne s’étant encore déclaré, le seul élément quasiment sûr est que Mustapha Mansouri, l’actuel président de la Chambre des représentants, ne rempilera pas.Les mêmes sources ajoutent que si le nom d’Abdelouahed Radi circule aujourd’hui comme candidat potentiel au perchoir, ceci reste du domaine de la spéculation puisque au sein de l’USFP comme au sein de la majorité gouvernementale aucun nom n’a encore été arrêté.

Aucune procédure claire de désignation
Un membre du BP de l’USFP contacté surenchérit en soulignant qu’il n’existe aucune procédure de désignation claire du candidat ni au sein de l’USFP ni à l’intérieur de la majorité. Il ajoute que la question de la présidence d’une institution aussi importante que la Chambre des représentants ne «peut être exclusivement débattue dans des cercles restreints ». Il faut rappeler que ces derniers jours, plusieurs articles dans la presse marocaine se sont fait l’écho de l’élection probable de Abdelouahed Radi à la tête de la première chambre du parlement. Or, ce dernier avait fait de la promesse de son retrait de toute fonction officielle son principal atout pour accéder au poste de premier secrétaire de l’USFP. Promesse que Habib El Malki veut désormais lui rappeler en présentant sa candidature dissidente.

Les atouts d’El Malki
Si un accord semblait se dessiner au sein de la majorité pour soutenir un candidat socialiste à la présidence de la Chambre des représentants, l’arrivée de Habib el Malki dans la course risque de rebattre les cartes. Le député de Boujâad, après avoir été secrétaire général du Conseil National de la Jeunesse et de l’Avenir (CNJA), a occupé tour à tour, les fonctions de  ministre de l’Agriculture puis de l’Education nationale. Aujourd’hui et alors qu’il avait déjà échoué contre ce même Abdelouahed Radi lors du dernier congrès de l’USFP, El Malki semble prêt à en découdre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *