Israël décidé à frapper l’Iran

D’après une note secrète de l’ambassade américaine à Jérusalem, des réunions marathoniennes ont lieu presque quotidiennement entre le premier ministre Benyamin Netanyahou et le ministre de la défense Ehud Barak d’un côté, et les hauts responsables militaires israéliens de l’autre. L’objet de ces réunions est de décider d’une frappe militaire contre l’Iran. Mais jusque-là et malgré les pressions du chef du gouvernement israélien, le ministre des renseignements Dan Meridor, ainsi que le patron du Mossad Tamir Prado et le général Benny Gantz, le chef d’état-major de l’armée israélienne sont toujours contre une opération militaire de ce genre. Cela dit, d’après la note de l’ambassade américaine, les politiques risquent d’imposer leur choix, d’autant plus qu’Israël a procédé avec succès au tir d’un missile balistique à plusieurs étages, capable  de porter une charge conventionnelle d’une tonne et demie. Le Jericho 3, en projet depuis plusieurs années, va doter Israël d’une capacité de frappe inégalée au Moyen-Orient. D’après des sources militaires occidentales, le Jericho 3 se singularise par une très grande précision. C’est un atout dans l’arsenal conventionnel militaire israélien. Aujourd’hui, tous les indicateurs vont vers une frappe israélienne dans les prochains mois contre les installations nucléaires iraniennes. « L’hiver est une bonne saison pour agir. Si frappe il y a, elle devrait se situer entre le mois de décembre et janvier », estime un expert militaire français. L’Iran aura à ce moment beaucoup de difficultés à orchestrer une riposte sérieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *