« Une » Ambassadeur de choc US pour Aziz

L’ambassadeur des Etats-Unis à Nouakchott Mark Boulware s’apprête à faire ses valises pour céder la place à Jo Ellen Powell qui vient d’être désignée à ce poste le 15 juillet 2010 par le président Obama.

Elle sera la seconde femme à servir en qualité d’ambassadeur des USA à Nouakchott, après Dorothy Sampas, nommée en septembre 1994 par Bill Clinton. Ce sera également son premier poste en qualité d’ambassadeur. Jo Ellen Powell a fait sa carrière au service des affaires étrangères du Département d’Etat. Elle a également occupé les fonctions de Consul Général à Francfort, où elle s’était distinguée par sa participation active au sein de la communauté musulmane d’Allemagne, ainsi qu’avec les étudiants, à travers les programmes « Windows on America » (fenêtres sur l’Amérique). Mariée à Stephen Engelken, un diplomate de carrière et actuellement chef de mission adjoint de l’UNESCO, Mme Powell a également occupé plusieurs fonctions de second rang dans les missions diplomatiques des USA en Europe et au Proche Orient.Son prédécesseur, Mark Boulware qui a débarqué fin 2007 à Nouakchott, est un ancien officier d’active dans les forces armées des Etats-Unis. Il a servi à ce titre, à Pirmasens en Allemagne et au Nevada. Mark Boulware n’a pas manqué, le 4 juillet dernier, à l’occasion du 234ème anniversaire de l’indépendance de son pays, à distribuer des bons points aux autorités de Nouakchott. Il a exprimé son satisfecit du retour à un gouvernement élu et salué «l’audacieuse» stratégie de lutte contre la corruption engagée par l’équipe de Mohamed Ould Abdel Aziz et les grands progrès accomplis en matière de lutte contre le terrorisme. Et c’est justement ce dernier point qui intéresse le plus Washington. Les dirigeants américains suivent de très près l’évolution de la situation dans la région Sahélo-saharienne, dont fait partie la Mauritanie. Cette région d’Afrique sub-saharienne a connu depuis les attentats du 11 septembre aux USA, la prolifération de réseaux terroristes et de trafics en tout genre, ce qui préoccupe sérieusement la Maison Blanche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *