La guerre des vins aura lieu au Maroc

Le marché très juteux des vins au Maroc voit débarquer un nouveau concurrent. Alors que le marché marocain semblait se structurer ces dernières années autour de deux grands producteurs, le groupe Castel  et les Celliers de Meknès appartenant à Brahim Zniber, un nouveau « domaine » a débarqué ce mois d’avril dans les rayons.

Il s’agit de la « Ferme rouge », un domaine de 800 hectares situé à Had Brachoua, non loin de Rabat, piloté par l’œnologue bordelais Jacques Poulain, un ancien du domaine Oulad Taleb de Thalvin, associé à  Amine Sourallah qui a fait ses études aux Etats-Unis (fils du général Sourallah). Le duo Poulain-Sourallah est aidé dans cette aventure par des transfuges d’Ebertec notamment le sommelier Boris Bille et Valéry Dalorto, un des plus grands connaisseurs du marché des spiritueux au Maroc.

Le nouveau producteur de vin n’a pas mis beaucoup de temps à percer sur le marché. Il a pu assurer l’exclusivité pour ses marques lors de la soirée d’ouverture du Sofitel Rabat, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter les états-majors de Castel et des Celliers de Meknès. Ces derniers concoctent déjà une riposte afin de ne pas laisser s’installer un concurrent, qui est certes de petite taille, mais dont la connaissance du marché est reconnue par tous les spécialistes du secteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *