Laurent Gbagbo, le malade diplomatique

Le président ivoirien Laurent Gbagbo a quitté Abidjan à destination de Casablanca pour une « révision dentaire » qui va durer une semaine.

L’opposition ivoirienne dénonce une « maladie diplomatique » qui  permettrait au président de ne pas se rendre, comme c’était prévu cette semaine, à une rencontre avec ses trois challengers pour la présidentielle. Mais ceci ne serait pas la seule raison de la maladie de Laurent Gbagbo. Celui-ci devait également voyager en Afrique du Sud pour assister à l’ouverture du Mondial de football et rencontrer en tête à tête le président sud-africain Jacob Zuma. Ce dernier a été mandaté par Nicolas Sarkozy, lors du sommet de Nice, afin d’exercer des pressions sur le président ivoirien pour que les élections présidentielles aient enfin lieu.
Voulant éviter ces deux rencontres embarrassantes, Laurent Gbagbo s’est subitement souvenu qu’il devait subir des examens dentaires suite aux soins qu’il avait entamés il y a de cela quelques mois dans une clinique casablancaise. Une manière de retrouver une solide dentition avant d’attaquer le plat de résistance des présidentielles ivoiriennes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *