Les nouveaux sanctuaires d’Al Qaïda

Les services de renseignement occidentaux sont en alerte maximale. Depuis la chute des régimes égyptiens et libyens, ils ont remarqué une forte augmentation de l’activité des réseaux terroristes liés à Al Qaïda. [onlypaid] Une activité qui s’est spécialement intensifiée dans le Sinaï. Les rapports du Mossad parlent de l’instauration d’un véritable émirat dans les contrées désertiques de la péninsule du Sinaï. Même si c’est un peu exagéré, il n’en demeure pas moins qu’une centaine de combattants affiliés à Al Qaïda font de cette zone désertique un lieu de repli et d’entraînement. Le vaste sud libyen inquiète particulièrement les services occidentaux. La quantité d’armes qui y circule est impressionnante et les combattants d’Al Qaïda y bénéficient d’un large soutien de la part de certaines tribus locales. Rajouté au Sahel qui constitue depuis des années un sanctuaire pour la nébuleuse terroriste, ces deux zones vont poser beaucoup de problèmes aux pays de la région. Il s’agit de vastes territoires peu habités et qui offrent des refuges naturels aux combattants d’Al Qaïda. Un gros travail de pistage et de renseignement devrait être effectué afin de ne pas perdre la trace d’une dizaine de gros « clients » qui s’activaient auparavant en Somalie, au Yémen et en Afghanistan.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *