Mustapha Ramid, dans la Djellaba du Makhzen

Ancien faucon des islamistes du PJD, l’ex-ministre de la Justice et actuel ministre d’Etat en charge des droits de l’homme file le parfait amour avec le Makhzen. Longtemps considéré comme l’ennemi juré du système lorsqu’il était chef du groupe parlementaire du PJD, Mustapha Ramid est entré dans les bonnes grâces du Palais royal depuis quelques temps. Ainsi, à la demande de Mustapha Ramid lui-même, le Palais a volontiers accepté de baptiser la dernière fille de celui-ci, et le roi Mohammed VI aurait récemment entièrement pris en charge le coût des soins de sa mère hospitalisée en France. Un geste qui en dit long sur l’importance du rapprochement entre le ministre d’Etat et les autorités. Sans compter que l’une de ses filles travaille au sein du cabinet de Hicham Naciri, avocat attitré du Palais royal. Une sollicitude qui fait beaucoup jaser parmi la jeunesse du parti islamiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *