Ould Abdelaziz rendre bredouille de Ryad

Dans l’avion qui le ramenait de la capitale saoudienne où il a participé au sommet islamo-arabe et américain, le président mauritanien n’a pas caché sa déception face aux peu de résultats enregistrés. En effet, accueilli à l’aéroport de Ryad par un prince de second rang, Mohamed Ould Abdelaziz n’a pu rencontrer aucun dirigeant de haut niveau en tête à tête. Le général comptait pourtant bien sur des « one to one » avec les dirigeants les plus en vue du monde musulman, mais ni son service du protocole, ni son ministre des Affaires étrangères n’ont pu obtenir d’entretiens de cette nature. Le président mauritanien  reste dans l’isolement dont il souffre sur le plan international depuis plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *