Le Qatar nouvel Eldorado pour le Maroc ?

Alors que la crise bat son plein entre le Qatar, les Emirats et l’Arabie Saoudite, le hashtag « Bienvenu au lait marocain » cartonne sur les réseaux sociaux qataris. L’arrivée des produits alimentaires marocains dans les rayons des supermarchés de Doha, après l’envoi par Rabat d’avions chargés en produits marocains, a soulevé une vague d’enthousiasme parmi les consommateurs de l’émirat, privé de tout après le blocus décrété par ses voisins saoudiens et émiratis. Le hashtag n’a pas échappé aux hommes d’affaires marocains, notamment ceux opérants dans l’agroalimentaire et dans le textile. « Même si c’est un petit marché, le Qatar peut constituer un très bon débouché pour nos produits », affirme, avec une ferveur à peine dissimulée, un magnat du secteur agroalimentaire marocain. Des membres la Fédération Nationale de l’Agroalimentaire -FENAGRI- pensent déjà mener une visite au Qatar afin de chercher des opportunités et d’organiser à la rentrée une exposition de leurs produits. D’un autre côté, les responsables qataris sondent actuellement les autorités marocaines pour savoir s’il était possible, le cas échéant, de remplacer le corps enseignant égyptien travaillant au Qatar. Les dizaines de milliers d’Egyptiens présents au Qatar depuis des dizaines d’années en tant que professeurs et maîtres d’écoles, pourraient être priés de plier bagages très prochainement, si la crise entre le deux pays devait s’aggraver. Pour l’heure, Rabat préfère joue la prudence et ne pas « mettre les pieds là où il ne faut pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *