Déjà lâché par ses protecteurs qataris, Tariq Ramadan est aujourd’hui en garde à vue à Paris

Tariq Ramadan a été placé en garde à vue ce matin dans les locaux de la police judiciaire à Paris, selon une information révélée par la radio française RTL et que Maghreb Intelligence est en mesure de confirmer. Accusé de viols après deux plaintes déposées en octobre 2017, le théologien suisse est entendu par les enquêteurs de la 2ème DPJ au cours d’une garde à vue qui peut durer jusqu’à 48 heures. L’islamologue, réputé proche des Frères musulmans et du Qatar, est visé par une enquête pour « viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort ». Traqué par l’Egypte et les Emirats arabes unis, snobé par l’Arabie Saoudite, Tariq Ramadan a été récemment déclaré persona non grata au Qatar, où il dirige depuis septembre 2011 le Centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique (Cile), avec le soutien de Youssef Qaradawi, l’une des grandes figures actuelle des Frères musulmans.

 

 

 

 

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *