Trafic de drogue: Washington menace Nouakchott

Les Etats-Unis haussent le ton contre le régime du président Mohamed ould Abdel Aziz. La hausse spectaculaire du trafic de drogue au départ de la Mauritanie inquiète sérieusement les agents de la Drug Enforcement Administration (DEA). Plusieurs grosses prises en Europe et au large de l’océan Atlantique ont récemment révélé que les trafiquants de cannabis et de cocaïne utilisent désormais les circuits sahariens et les côtes du pays pour faire passer de grandes quantités de drogue. La complicité des militaires et des gardes côtés mauritaniens avec les mafias locales préoccupe les Américains. Au-delà du trafic en lui-même, ils craignent que ces circuits ne servent à introduire des armes et faire passer des terroristes en Europe ou dans certains pays africains. Nouakchott a été priée de renforcer la surveillance de ses frontières et de renforcer ses structures de lutte contre le trafic de drogue. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bebes 14:55 - novembre 15, 2017

    C est curieux, certe la Mauritanie n,est pas a exclure sur ce plan comme beaucoup d autres pays, mais de l’a a fermer les yeux sur cet Etat-narco comme lemekhzene dont le transport Air, terre et mer et la culture sont assurés par ses services.
    Il ne mérite pas seulement des menaces, mais une contrainte par corps d, une instance mondiale pour
    Atteinte a la santé de l’humanité.