Une vague de hooliganisme au Sahara occidental fait 8 morts

Ce qui n’était qu’un banal match de football s’est transformé dimanche soir en une véritable guérilla urbaine à Dakhla, ville côtière du Sahara occidental. A la fin du match de football, plusieurs hordes de supporters se sont déchaînées contre la population et les biens publics. [onlypaid] Plusieurs hommes cagoulés à bord de voitures 4×4 ont sillonné la ville pendant plusieurs heures, brûlant et détruisant écoles et centres de santé. Certains d’entre eux ont écrasé les piétons et les habitants qui essayaient de protéger leurs biens. Le bilan de cette soirée d’émeutes est très lourd, puisqu’il se monte à 8 morts dont deux membres des forces de l’ordre qui tentaient de s’interposer.

La population n’a dû son salut qu’à l’intervention de l’armée marocaine qui a rétabli le calme et procédé à plusieurs arrestations parmi les fauteurs des troubles. Cependant, plusieurs questions demeurent sans réponse. Parmi ces dernière :Comment un match de football a-t-il pu dégénérer à ce point ?Quel rôle ont joué les « indépendantistes » de l’intérieur ?Pourquoi les autorités marocaines ont mis plus d’une nuit à faire revenir le calme dans une petite localité ?
Ce qui est sûr, c’est que plusieurs parties essaient de jouer sur les tensions sociales et parfois même sportives afin de créer un climat de « guerre civile ». Cet affrontement rampant  se termine dans le sang avec plusieurs victimes innocentes.  [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *