Le consul algérien à Francfort limogé manu militari par les autorités algériennes

Le consul général d’Algérie à Francfort en Allemagne, Abdelkrim Yamani a été sommé de rentrer illico presto en Algérie et de rendre les clés de son bureau, de sa voiture et de son logement de fonction en Allemagne, sous peine de représailles de la part de sa hiérarchie, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Selon le site Algériepartplus, le diplomate algérien, qui a fait savoir à sa hiérarchie qu’il lui est très difficile de se rendre d’urgence dans son pays, arguant la conjoncture marquée par la fermeture des frontières à cause de l’apparition du nouveau variant de la Covid-19 a été vertement «recadré» et invité à faire « le déplacement en France avant de prendre l’avion vers l’Algérie », ajoute Algériepartplus.

Le limogeage du consul général Abdelkrim Yamani aurait été décidé par Abdelmajid Tebboune en personne, parce que le président n’avait pas du tout apprécié le traitement jugé «peu respectueux»  que le consul remercié avait réservé à certains membres de sa famille, qui se sont rendus en Allemagne pour être à son chevet.

Bien que plusieurs officiels algériens se soient abstenus de rendre visite à Tebboune en Allemagne ou de l’accueillir à son retour en Algérie, le président algérien s’est acharné, uniquement, contre Abdelkrim Yamani, comme le maillon faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.