Effet Brexit. L’Espagne compte sur les Marocains pour sauver le secteur immobilier

Les Marocains ont contribué de manière significative à comble le manque à gagner en 2019 du secteur de l’immobilier en Espagne. Les Britanniques, Brexit oblige, achètent de moins en moins et cette tendance va continuer en 2020.

Selon des statistiques relayées, ce lundi 17 février, par les médias espagnols, 63.000 biens immobiliers ont été acquis en 2019 en Espagne par des étrangers, soit un peu moins qu’en 2018. Cela représente 12,45% du total des transactions immobilières lors de la même année avec 501085 bien cédés.

Selon les mêmes sources, les Britanniques arrivent toujours en tête des acquisitions avec 13,94% des transactions effectuées par des étrangers. Ils sont talonnés par les Français (7,85%), les Allemands (7,12%), et les Marocains (7,12%).

Par villes, Alicante a toujours la cote chez les étrangers avec 41,43% du total, soit 15.283 transactions immobilières. Cette ville est suivie par Malaga et les Îles Baléares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *