Polémique. Le documentaire de France 5 « Algérie mon amour » met le feu aux réseaux sociaux algériens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. moncef 19:05 - mai 27, 2020

    tellement grand mon pays qu’il prend beaucoup de place meme sur les sites du makhzen.

  2. Mnasour Essaïh 01:31 - mai 28, 2020

    Bis repetita placent ;

    Une constatation très intéressante que je voudrais partager avec les lecteurs : Si vous voulez dénicher un harki local, décrivez avec le maximum d’objectivité la situation politique et économique désastreuse de son pays.

    Un harki, de père en fils, refuse de voir la réalité amère dans laquelle il vit et, tant que la rente dont il bénéficie n’est pas encore coupée, il continue à voir dans le régime mafieux des autres harkis, des ex-caporaux de Lalijou et autres deuziam franciss aux commandes, la mamma mafiosa qui le nourrit au biberon du liquide noir maléfique et qui enivre ses sens avec le méthane de malheur.

    Une autre constatation : le harki préfère avoir la langue coupée que de parler du HIRAK béni qui est en train de creuser la tombe du régime stalinien imposé au peuple algérien par la ؏îssaba d’Oujda et ses successeurs et qui, en même temps, est en train de poser les premières pierres d’une nouvelle Algérie.

    Mes hommages aux femmes et aux hommes du HIRAK. Mes hommages, aussi, aux prisonniers algériens du HIRAK et de la Liberté et vivement la fin du Covid19 pour mettre fin au Covid19-62/20-20.

    1. Fikri 17:27 - mai 28, 2020

      Essaih l’esclave qui parle de libérte et du hirak, va commentér ce qui se passe dans ta narco monarchie,ou t’as peur de prendre 20 ans de prison comme Bouachrine et bientot Raissouni

  3. Moh35 03:11 - mai 28, 2020

    Il faut être un esprit malade / détraqué du makhzen pour prendre du plaisir à regarder ce genre de conneries.
    Tout le monde a compris que ce documentaire a été commandé et fabriqué pour servir les intérêts des terroristes franco-israéliens et leurs harkis à Alger qui sont en perdition.
    Si t’es pas capable de comprendre çà…

  4. DZ MAN 13:19 - mai 28, 2020

    Mon père me disait, paix à son âme, si tes détracteurs et adversaires s’acharnent sur toi et te critiquent de façon démesurée, saches que tu es sur le bon chemin. Continue et ignore-les, ça leurs fera encore plus mal.

  5. mouatène 17:17 - juin 17, 2020

    le mot harki a été créé pendant la guerre de libération 54-62, par les intellectuels algériens. il cite l’ Homme Armé Renégat au Kalot de l’ Indignation. à l’époque c’était des vérmines qui se sont engagés dans les rangs de l’armée coloniale française. et oui, c’est vrais, ils n’hésitaient pas tuer des algériens, et meme de leurs propres familles. c’était les supplétifs du colonialisme français. il y a aussi les BRAVES, nos parents qui, le 1er Novembre ils ont décidé de chasser le colonialisme par les armes et le 19 Mars 1962 fut le resultat de cette noble mission. c’est écrit dans l’histoire en lettres d’or. aussi nous souhaitons à nos voisins les MAROCAINS de réfléchir à rapatrier CEUTTA, MELLILIA et les ILES CANARIS à la mère patrie. et pour cela il faut des HOMMES !!!! zaghérttou, zaghérttou yal maghrabiattes, rédjalétkoum rayhine idirou échelaghém !!!!!