Tribune. Le 115 Boulmich, Farilda, et une certaine idée du Maghreb

Le 115, est l’appellation consacrée pendant plusieurs décennies pour désigner le siège de l’AEMNA. (L’Association des Étudiants Musulmans Nord-africains en France). Le point de ralliement et de concertation des étudiants venus du Maroc de la Tunisie et de l’Algérie. Un lieu de débats et de combats de tous les idéaux portés par différentes générations pour transcender les schémas préétablis de la colonisation et féconder un espace de solidarité, de liberté et de complémentarité entre jeunes militants maghrébins ayant décidé de ne pas confisquer l’avenir de la région.

Farilda était arrivée en pleurs au 115 lorsqu’elle avait appris l’assassinat d’Omar Benjelloun. Elle était inconsolable et relatait avec ferveur et détermination la conférence que cet ancien président de l’AEMNA avait donné quelques jours avant ce terrible 18 décembre 1975.

Elle criait de toutes ses forces une peine indescriptible et vociférait, de ce qu’elle pouvait, contre ses assassins en indiquant qu’il ne fallait pas nous rendre complices de ces assassins, en gardant l’appellation « musulman » pour désigner l’association estudiantine.

L’appellation « musulman » n’avait aucune connotation religieuse, à l’époque; la laïcité au quartier latin de Paris n’avait pas les relents racistes et xénophobes d’aujourd’hui. Les formes d’expressionnisme et de surréalisme battaient le pavé et permettaient de larges plages de liberté et non moins d’insouciance auréolés par le désir ardent de d’émancipation de cette région. C’est le temps aussi ou fleurissait l’orientalisme, non sous sa forme exotique mais pour porter la contradiction à qui voulait ignorer l’apport de nos sociétés à l’universalisme.

Pour faire front avec leurs camarades venus des autres pays du Maghreb, les étudiants d’origine algérienne n’avaient d’autres possibilités que d’user de ce vocable de musulman, étant entendu que l’Algérie de l’époque était considérée comme départements français. Par ce billet, la présidence tournante permettait aux militants algériens de diriger aussi cette institution, à l’instar d’éminentes personnalités comme Habib Bourguiba ou un certain Mohamed Belhassan El Ouazzani.

Le 115 Boulmich était donc la première excroissance maghrébine au cœur du système colonial française. Elle fut la première matrice de solidarité et de lutte anti coloniale des maghrébins en France et le point de ralliement d’une jeunesse pour l’édification d’un idéal certes encore compliqué à réaliser mais toujours enfoui dans les entrailles de chacun d’entre nous.

Ahmed Baba Miski, responsable du Polisario, avait fait pâle figure dans une interview à RFI face à Omar Benjelloun sur la question de la marocanité du Sahara.
Au 115, le même soir, le dirigeant de l’USFP avait un autre parterre de militants autrement plus aguerris et mieux forgés à la praxis pour connaître des raisons de l’engagement de son parti dans le processus de parachèvement de l’intégrité du territoire marocain. Un débat d’une haute facture s’instaurât, entre militants maghrébins, lorsque Omar Benjelloun, reprenant, à son compte, l’idée de Abderahim Bouabid tendant à faire de tous les territoires contestés une plateforme de partenariat pour l’édification du Maghreb des peuples. L’adhésion à ce format avait été acceptée par l’ensemble des militants algériens et tunisiens malgré leurs diversités politiques et idéologiques. Même, un Hassan Haj Nasser, l’un des ténors et non moins respectable militant de l’extrême gauche marocaine avait fini par reconnaître la pertinence des propos d’Omar Benjelloun.

Une belle démonstration de liberté d’expression et une leçon de démocratie que les murs de l’AEMNA retiendront pour toujours.

Farilda a emporté, avec elle, l’idéal du Maghreb; elle a été lâchement assassinée par le terrorisme islamiste en Algérie.

Avec son cortège de militants disparus mais avec une histoire toujours vivace dans le cœur et l’esprit des militants qui ont le Maghreb en perspective; le 115, qui fait peau neuve aujourd’hui ne sera amputé ni de ses gloires et de ses réussites ni de ses faiblesses et de ses échecs.

Il reste à espérer que le 115 ne perdra pas son âme et qu’il ne sera pas livré à des hommes et des femmes qui ont déjà débarqué à Paris ,valise et bagages à la main pour prendre cette belle et unique citadelle.

Tout un chacun parmi les militants de nombreuses générations qui se sont succédées au 115 à sa petite contribution ou sa propre histoire avec cet édifice bientôt centenaire; j’ose espérer que ses murs porteront pour toujours l’idéal maghrébin.

*Farilda était une jeune étudiante algérienne qui avait l’habitude de fréquenter le 115 Boulmich au quartier latin de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mouatène 07:28 - juillet 21, 2020

    en toute démocratie, vous voulez faire admettre aux maghrébins que le sahara occidental est vraiment « marocain » ? ce sont les idées de colonialiste !!! vous nous citez des « opposants » mais colonialistes. jusqu’à l’heure actuelle le peuple sahraoui n’a eu la possibilité de s’exprimer. laissez le faire et vous aurez un résultat concret. laissez les peuples dire leurs mots. vous détournez tout de par vos idiologies ciblées. rentrez chez vous, dans vos pays respectifs et exprimez vous librement au lieu d’importunez ceux qui vous hébergent. soyez justes et objectifs. vous contestez vos régimes mais vous leurs donnez tous les droits sur les autres peuples. meme de les coloniser !!! c’est une mauvaise politique. elle n’aboutira jamais et vous le savez. à moins que cela vous arrange pour que vous puissiez vivre longtemps à « paris ». ça !!! c’est la vérité !!!

    1. Pragmacom 11:54 - juillet 21, 2020

      Décidément, on vous retrouve partout Mouatène ! Et toujours avec le même discours: ciblé, obtu et trop suffisant. Si le Sahara occidental n’était pas Marocain, serait-il Algérien pour qu’autant d’algréiens comme vous s’autorisent à en décider l’appartenance, en toute mauvaise foi ? Pour quelle raison vous n’ « octroyez » pas le même qualificatif de Peuple et même droit d’autodétermination à la Kabylie ? La notion de « peuple » que votre Boukharrouba avait décrétée pour les Sahraouis Marocains n’existait que dans sa petite cervelle. Et elle est bien enterrée avec lui depuis, n’en déplaise aux excités comme vous.

      1. mouatène 15:12 - juillet 21, 2020

        Monsieur, votre savoir me fascine. vos connaissances me laissent pantois. je dois m’incliner et reconnaitre que vous et l’histoire vous faites un. et puisque l’occasion se présente, cher illustre, j’aimerai que vous m’éclairiez sur la situation de ceutta, mellila et les iles canaries. pourquoi ces territoires sont ils colonisés par l’espagne alors que si l’on regarde dans une carte géographique on s’aperçoit que c’est anormale. minak nastafide ya akhi !!!

        1. Pragmacom 19:10 - juillet 21, 2020

          Mouatène, vous avez raison: je ne fais certainement pas « un » avec l’histoire difforme que vous, harkis, voudriez écrire, sans que vous vous gêniez le moins du monde du ridicule dont vous vous couvrez au passage. Pour ce qui est de Sebta et Mellilia, leur tour viendra à coup sûr, car « rassurez-vous », elles sont dans le pipeline, et le compte à rebours a déjà commencé. Puisque vous êtes demandeur, voici des indications: la ferméture par le Maroc (bien avant le covid) des frontières douanières avec Mellilia et Sebta, l’édification du Port Nador West Med (après celui de Tanger Med); l’extension unilatérale récente de nos eaux territorielles le long de toutes nos côtes sur les 2 façades maritimes, la réouverture la semaine dernière de nos frontières maritimes uniquement au départ de Sète et de Gênes, sans compter les autres chantiers de défense qui n’inquiètent pas que vous propres caporaux,… cela ne vous met-il pas une petite puce à l’oreille Mouatène, vous qui êtes si prompt pourtant à saisir au vol tout ce qui concerne le Grand Maroc millènaire ?? C’est vrai que vos oreilles ne sont sensibles qu’au discours boumédieno-harkiste, qui vous a ôté toute faculté d’intelligence et de discernement. Quant aux Iles Canaries je vous réponds par une question: pensez-vous que la Chine, qui a fini par récupérer ses présides de Hong Kong, Macao, Shangai, ne reprendrait pas Taïwan ?? Mais comme la Chine, le Maroc est lucide et patient, car il sait qu’il affaire non pas à un seul pays, mais à une alliance de puissances, dont l’Otan est l’ossature. J’espère que ces éléments vous ont « rassuré », et que du coup vous réalisez qu’il est temps de vous occuper d’autre chose que du Sahara Marocain.

          1. mouatène 10:44 - juillet 22, 2020

            Monsieur bonjour. en aucun cas je n’ai supposé que vous soyez un harki. je voulais tout simplement dire que si vous etes historien faites nous savoir un peu de vos connaissances et d’une. quant à sebta et mellilia et les iles canaris, je dois reconnaitre que vos arguments sont en béton. et je l’avoue, pour la première fois qu’un patriote marocain nous instruit d’une manière très diplomatique, croyez moi j’en suis convaincu. concernant le boumédienisme et autre chose, ce n’est pas mes préoccupations ni meme mon passe temps, et comme vous pouvez l’imaginer je pourrais vous répondre à ma guise mais comme je respecte tous les patriotes à travers la planete, je m’en tiens à vous remercier d’avoir consacrer quelques minutes pour m’avoir éclairé, et de deux. reste le problème du sahara, qui, à mon avis c’est une affaire  » des peuples  » du maghreb. encore une fois je comprend votre colère mais je vous dirais merçi cher voisin. je ferme l’oeil pour les autres passages. cela devrait vous satisfaire.

  2. mouatène 18:52 - août 8, 2020

    pragmacom bonjour. ce silence en dit long ai-je compris. dans l’affirmative, je dois m’excuser si j’ai heurté votre sensibilité parce que je m’attendais à un mot de 5 lettres mais en vain. sans rancune cher voisin.

    1. Pragmacom 21:54 - août 8, 2020

      Bonsoir Mouatène, MERCI. Et comme vous méritez plus qu’un mot de 5 lettres, je vous dis merci pour le ton de votre réponse du 22 juillet (un peu de baume sur le coeur de plusieurs Marocains qui ne comprennent pas l’hostilité immuable d’une grande partie d’Algériens à l’égard du Sahara marocain, et qui du coup gardent un espoir de ne pas devoir se résoudre à une confrontation meurtrière). A ce propos, je voudrais vos assurer que le sahara est effectivement une affaire sacrée pour le Peuple Marocain (et pas un instrument du » Makhzen’
      comme l’affirment les promoteurs d’ Algérie patriotique entre autres). Je vous remercie ensuite pour votre délicatesse en comprenant la colère que les Marocains peuvent ressentir. Et je vous remercie enfin pour m’avoir très gentiment rappelé (aujourd’hui) l’interruption de notre dialogue, qui je vous l’assure, n’est ni volontaire ni l’expression d’un ressentiment quelconque à votre égard.
      J’avais tout simplement perdu de vue le fil de cette discussion. D’ailleurs , je vous demande à mon tour de m’excuser une certaine agressivité de langage lors de mes dernières réactions. Je vous estime à présent à votre juste valeur, et je respecte tout à fait votre liberté de pensée. J’espère de tout coeur que chacun puisse avoir le courage de faire son auto-critique, et adopter les comportements nécessaires pour faire revenir nos deux peuples aux idéaux des années 50.
      (PS. je ne suis historien, mais comme chacun, je connais un peu d’histoire, et notamment des faits historiques comme l’occupation du Sahara Marocain en 1884).
      Sans rancune aucune Monsieur Mouatène. Bonne soirée !

      1. mouatène 16:23 - août 16, 2020

        cher voisin bonjour. ahbab Rabbi existent toujours et c’est pour cela qu’il ne faut jamais perdre espoir. c’est en débattant que l’on trouve de meilleurs solutions. une chose est sur, je viens de trouver en vous une personne humble et juste. ce que je me permettrais de vous dire en toute fièreté c’est: Barak Allahou fél Oum élli djabéték ya akhi. que vivent nos deux peuples dans la paix et la prospérité. je vous souhaite tout le bonheur à vous, vos parents et vos enfants. bonne journée.

        1. Pragmacom 18:01 - août 17, 2020

          Assalam Alailk Mr Mouatène, merci pour votre feedback et votre gentillesse. Je vous réciproque-très sincèrement- non seulement vos marques de sympathie à l’endroit de ma petite personne (et ma sphère familiale), mais aussi vos voeux d’un meilleur avenir pour nos peuples et nos pays. Cela commence par le respect mutuel, la remise permanente en question, l’honnêteté intellectuelle et la paix intérieure (celle des coeurs). Mais je pense que je ne vous apprends rien en répétant cette évidence. Have a nice day !

          1. mouatène 16:41 - août 22, 2020

            à l’occasion de Aouel Moharrém, permettez loi de vous présenter tous mes meilleurs voeux à vous et votre famille et au peuple marocain frère. que Dieu le Tout Puissant nous guide sur les bonnes voies à jamais.

  3. Pragmacom 09:14 - août 23, 2020

    Cher frère Mouatène, avec un peu de retard, j’aimerais à mon tour vous souhaiter une très bonne année hijria 1442, sachant que les valeurs islamiques sont également des références imprtantes pour vous. Cela me conforte davantage dans ma conviction que tout n’est pas perdu entre nos deux peuples, tant qu’il y a encore de vrais  » Aahbab Rabbi », comme vous l’avez écrit dans votre commentaire du 16 août sur ce site. Que Dieu vous (et nous) préserve tous de malheur. Salam Allah alaîkoum !