Exclusif. L’Algérie craint l’infiltration d’espions marocains lors des Jeux Méditerranéens d’Oran

C’est une information que les autorités algériennes prennent très au sérieux. Oui, ce n’est pas une blague ni encore moins une caméra cachée. Des rapports sécuritaires communiqués au gouvernement algérien et à la Présidence algérienne mettent en garde les décideurs politiques de l’Etat algérien contre le risque « avéré » d’une probable tentative d’infiltration qui sera orchestrée par des « espions marocains » à l’occasion des futurs Jeux Méditerranéens d’Oran prévus à partir du 25 juin jusqu’au 5 juillet prochain. Ces rapports sécuritaires demandent même aux autorités algériennes de préparer « un plan de surveillance » stricte autour de la « délégation marocaine » qui devra participer aux épreuves de ces Jeux Méditerranéens.

Des mesures concrètes et précises ont été énumérées par ces rapports sécuritaires qui sont parvenus au plus haut sommet du pouvoir algérien. Ces mesures visent principalement à se protéger contre le risque de toute infiltration imputée aux « services marocains » qui seraient « tentés », à en croire les chapelles sécuritaires algériennes, de torpiller la « bonne organisation » des Jeux Méditerranéens d’Oran, un événement sportif international tant attendu en Algérie et pour lequel le pays s’est engagé dans de nombreux chantiers pour assurer sa réussite.

Certaines directions des « services algériens » sont convaincues que des « lobbys marocains » s’apprêtent à organiser une campagne de déstabilisation pour empêcher l’Algérie d’accueillir sereinement les athlètes internationaux provenant d’une vingtaine de pays du pourtour méditerranéen. Le Maroc, « ce méchant loup » qui menace la bergerie algérienne, cette thèse est plus que jamais ancrée dans l’esprit des dirigeants sécuritaires et militaires algériens. Une thèse qui commence à prendre des proportions suscitant l’inquiétude au sein même de certains cercles composant le sérail algérien qui ne veulent plus accorder de la crédibilité à ces élucubrations absurdes qui sèment une psychose collective dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.